Présentation

Catégories

Liens

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Vendredi 28 mai 5 28 /05 /Mai 07:31

  cjpg

 

A l’époque, j’étais célibataire et à la recherche de complicité féminine. Internet n’était pas encore dans les foyers mais il existait ce qu’on appelait des réseaux téléphoniques sur lesquels on déposait des annonces.

J’avais du laissé une annonce du type :

« Homme soumis pour femme dominante 01 48 ……….. »

Quelques minutes plus tard je reçois un appel.

La charmante voix féminine me demande de me présenter physiquement.

Je lui donne mon age, ma taille, mon poids, la couleur de mes cheveux et de mes yeux. Bref une présentation anodine qui semble malgré tout répondre à ses attentes. Nous discutons alors de choses et d‘autres, histoire de faire plus ample connaissance. L’ambiance est plutôt décontractée et au bout d’un moment j’ai l’impression de bavarder avec une amie de longue date en oubliant même ce qui a amorcé cet appel.

Au bout d’une bonne demie heure, Eliane finit par me demander ce que je recherche exactement. Je lui confesse que j’aime me sentir dominé et que je recherche la complicité d’une femme plutôt dominatrice qui prendrait plaisir à me soumettre. Elle me questionne sur le type de domination recherchée. C’est avec un certain trouble que je lui avoue prendre du plaisir dans l’humiliation cérébrale ; être insulté et humilié autant physiquement que mentalement. 

C’est à ce moment là que j’apprends qu’Eliane vit en couple et que son mari est à l’écouteur depuis le début de notre conversation. Je reste muet. Je sens la chaleur me monter aux joues à l’annonce de la présence de cette oreille indiscrète. Elle me dit qu’elle n’a jamais dominé mais qu’elle serait prête à tenter l’expérience avec moi, en présence de son mari. Je suis déboussolé ; je n’avais pas imaginé me soumettre à une femme devant un voyeur. C’est avec un mélange d’excitation, d’appréhension et de honte que j’accepte sa proposition.

 

Quelques minutes plus tard, j’accueille mes invités. Eliane est une très belle femme aux cheveux longs, habillée d’un tailleur très BCBG. Ses escarpins mettent en valeur ses jambes fines mais musclées. Jean, son mari me fait penser à un rugbyman. Il semble un tantinet comprimé dans son blaser.

Je les débarrasse de leurs vestes et leur propose quelque chose à boire. Lorsque je reviens, chargé de trois cafés posés sur mon plateau, je m’apprêtant à  poser ce dernier sur la table basse de mon salon, Eliane m’ordonne de le garder dans les mains et de m’installer à genoux devant eux. J’obéis avec un certains trouble. J’aime cette sensation de me plier aux exigences d’une femme, mais c’est la première fois que je me soumets devant un homme. D’ailleurs, Jean observe la scène avec un rictus d’amusement qui me met mal à l’aise.

Eliane, en prenant son café, me demande comment je les trouve, s’ils sont à mon goût. Je ne taris pas d’éloge sur la féminité que ma nouvelle dominatrice dégage, sur sa prestance, sur son physique, et notamment sur ses jambes gainées qui sont à quelques centimètres de mon nez. Mes compliments sont sincères ; Eliane est vraiment très belle. Elle semble satisfaite de mes déclarations et joue à ouvrir et fermer ses cuisses. Je n’ose à peine baisser mes yeux pour découvrir ce qui se cache sous sa jupe mais entre-aperçois la démarcation de ses bas.

Elle m’ordonne de me relever en gardant le plateau dans les mains et entreprend de vérifier la marchandise qui s’offre à elle. Habilement elle défait ma ceinture, déboutonne mon pantalon et le baisse jusqu’aux genoux. Cette situation m’excite et je sens mon sexe se dresser à l’intérieur de mon boxer ce qui n’échappe évidemment pas à mes invités qui croisent leur regard avec un certain amusement. Elle me fait remarquer que j’ai omis de dire comment je trouvais Jean. Ma gorge se sert, je suis mal à l’aise. De mémoire, je n’ai jamais émis d’appréciation sur le physique d’un homme, le corps d’un homme m’a toujours laissé indifférent, mais je sais qu’Eliane attend de moi cette appréciation. Je ne veux pas la décevoir et prends donc sur moi pour m’efforcer de donner mon avis. Avec une voix chevrotante d’appréhension je dis que Jean m’impressionne par sa grandeur et sa carrure, qu’il a un physique plutôt agréable. Je me sens écarlate par cette déclaration et la situation. Eliane s’en amuse et décide même de pousser un peu plus mon humiliation. Elle me demande de répéter mon propos mais cette fois en regardant Jean dans les yeux en m’adressant directement à lui. La honte est à son comble : le plateau toujours dans les mains tel un serviteur, le pantalon baissé et la bosse qui déforme mon sous vêtement malgré la gêne causée par la situation. D’ailleurs Eliane fait remarquer à son mari la tache d’excitation qui apparaît sur mon boxer.

 

 

Suite  Eliane et Jean (Partie 2)

Par soumis o - Publié dans : Vécu - Communauté : Couples Cuckold et Gynarchique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus